Qu’est-ce qui provoque le hoquet chez le nourrisson ?

Très fréquent chez les nourrissons, le hoquet est un phénomène qui intervient lorsque l’estomac de ces derniers se remplie d’air et de liquide puis se dilate. Souvent, il arrive que certains bébés présentent les caractéristiques du hoquet depuis l’âge fœtus. Heureusement que ce phénomène reste bénin pour ces petits êtres qui ne pourraient se soigner tout seul. Toutefois, il est important de connaitre les causes du hoquet chez les nourrissons afin de mieux y faire face.

Baby basket bed birth

La description du hoquet

Le hoquet est un phénomène naturel qui touche aussi bien les adultes que les nouveau-nés et se manifeste (comme nous le mentionnions plus haut) par l’expulsion de l’air présent dans l’estomac. La fréquence d’un hoquet notamment chez un enfant peut varier de 4 à 60 par minute. Toutefois, il n’est en rien douloureux, sauf si le hoquet persiste à disparaître au bout de 48 heures. À ce niveau il est plutôt question d’un reflux gastro-œsophagien, d’une malformation du diaphragme ou d’une irritation du bas œsophage et il faudra alors consulter un pédiatre. Aussi, le hoquet chez le nourrisson peut être perçu comme un rot qui aide à la digestion au cours de la tétée par exemple et est amené à disparaître tout seul.

Les causes du hoquet chez le nouveau-né

L’une des principales raisons du hoquet chez le nourrisson est qu’il aide comme dit plus haut à libérer l’air absorbé lors d’une rapide tétée afin de lui permettre de consommer encore plus de lait. Parfois, l’origine peut être un excès d’alimentation ce qui picote les deux nerfs phréniques retrouvés au niveau de l’estomac et de l’œsophage. Là encore la stimulation provoquée par ces deux nerfs fera intervenir le diaphragme puis ils vont décharger à une fréquence rapprochée et répétitive.

Le hoquet peut également être causé par la consommation d’une grosse portion d’œuf dur par exemple ou une énorme crise de rire. On note aussi le hoquet après la prise de certains médicaments pour nourrisson et très rarement pour un cas du syndrome occlusif intestinal.

Ce qu’il faut faire et ne pas faire contre hoquet

Généralement, le hoquet chez le nourrisson disparait tout seul et assez rapidement. Il est donc inutile de s’adonner à des pratiques sans fondement réputées pour stopper le hoquet. Il faudra intervenir dès le moment où le hoquet persiste, car il peut être la cause d’un mal profond comme dit plus haut. Vous devez alors porter un grand soin à votre nourrisson dès que vous remarquez son hoquet sans pour autant paniquer.

Pour lutter néanmoins contre le hoquet chez le nourrisson, il est recommandé par exemple de lui redonner le sein ou un peu de biberons plus calmement pour apaiser les décharges. Y parvenir implique de trouver la bonne inclinaison du biberon afin que la tétine soit bien remplie de lait. S’il y a un peu d’air là-dedans, le nourrisson en consommera à la place de son repas et aura le hoquet.

Enfin, il est recommandé pour prévenir le hoquet de porter le nourrisson en position verticale après la tétée ou le repas pendant une vingtaine de minutes pour une meilleure digestion.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *