Porte-bébé chinois : lequel choisir ?

Les parents éprouvent toujours le besoin de se sentir le plus proche possible de leurs bébés. Grâce aux techniques de portage entrées petit à petit dans nos habitudes, ce souci de rapprochement entre parent et enfant est plus facilité de nos jours. Au nombre de ces techniques, celles originaires d’Asie et plus précisément de Chine sont les plus appréciées. Ces porte-bébés sont reconnues pour leur facilité d’utilisation, leur aspect confortable et leur sécurité. Si vous hésitiez autrefois à les adopter, nous vous proposons dans cet article l’essentiel à savoir sur leurs différents modèles ainsi que les nombreux avantages qu’ils procureront à votre bout de chou.

Pourquoi opter pour un porte-bébé chinois ?

 

Le portage de nourrissons était répandu en Chine depuis des siècles, cette pratique est apparue plusieurs années plus tard dans les cultures européennes. L’efficacité de ces techniques est attestée par un certain nombre de caractéristiques. D’abord, elles sont plutôt faciles à faire comparer aux techniques en écharpe. Leurs nœuds sont assez simples à concevoir et garantissent l’équilibre parfait de votre bout de chou. Ensuite, elles sont faites avec des tissus souples ce qui les rend très confortables. Enfin, elles sont utilisables non seulement pour les petits nourrissons, mais également pour les enfants de moins de 05 ans. Leurs fonctionnalités varient d’un modèle à un autre.

 

Les différents types de porte-bébé chinois ou d’inspiration asiatique

 

Parmi les différents types de porte-bébés commercialisés sur le marché, le Mei Taï, le Podeagi et le Onbuhimo apparaissent en première ligne des modèles les plus appréciés par les clients.

 

Le Mei Taï est le porte-bébé par excellence de la culture chinoise. Sa structure est constituée d’un tissu en forme de rectangle et de quatre lanières qui permettent d’effectuer ses nœuds. Il en existe plusieurs variétés qui se portent au dos, sur le ventre ou sur le côté. La douceur et la finesse du tissu permettent à votre bébé de se trouver dans les meilleures dispositions en termes de confort. Il peut aussi bien se reposer convenablement qu’être dans de bonnes conditions lorsqu’il est allaité. Parce que les cordons sont ajustables selon la corpulence de votre nourrisson, il ne risque pas de souffrir de maux liés à ses articulations.

 

Principalement originaire du Laos, le laotien de son côté est un porte-bébé asiatique composé d’un tissu rectangulaire et de deux cordons. Il consiste à faire passer les deux cordons entre les épaules du porteur d’une part et entre les jambes du bébé d’autre part. C’est une technique de portage appréciée pour sa simplicité, son côté léger pour le porteur et son aspect très relaxant pour l’enfant porté. Il s’utilise plus dans la position du dos.

 

Le Onbuhimo, issu des pratiques japonaises est quant à lui l’une des rares porte-bébés qui ne comporte pas de ceinture ventrale. Il est également doté d’un tissu rectangulaire et de deux lanières. Il est doux, souple et parfaitement équilibré. On en distingue deux principales variantes que sont le Onbuhimo en version sac à dos et celle qui se fait en forme d’anneaux.

En cas de besoin de porte-bébé chinois, nous vous recommandons un choix parmi ces 3 modèles.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *