Comment aider son bébé à faire le rot ?

Après sa prise du biberon ou après la tétée, votre petit ange manifeste l’envie de vider le trop-plein d’air en faisant le rot. Cela lui permet de faire sortir cet air condensé dans la partie supérieure de son estomac. Par ce mécanisme, la digestion n’est plus difficile pour lui et les parents doivent y veiller.  Alors, comment faire le rot à votre enfant ? Et d’abord, que comprendre par rot ? On vous dit tout.

Baby Child Cute

Qu’est-ce que le rot ?

Le rot est cet air qui s’accumule à l’intérieur du ventre de votre enfant. Cette accumulation d’air survient au cours de sa tétée. En avalant le lait ou la bouille, il avale au même moment l’air qui devient une gêne pour lui. Ce petit trouble digestif l’empêche donc de prendre normalement son repas. Et le pire, il pourrait avoir des douleurs abdominales ce qui n’est pas bon pour sa santé. Mais, il faut noter que cette situation est surtout remarquable lorsque le bébé est nourri au biberon.

Comment reconnaître si votre bébé a besoin de faire un rot ?

Votre nourrisson développe plusieurs signes quand il a envie de faire un rot. Les plus fréquents, c’est lorsqu’il se met à pleurer ou à se tortiller lors de la tétée. Aussi, lorsqu’il commence à faire des grimaces au cours de son repas, cela pourrait bien-être ce surplus d’air qui le dérange. Toutefois, un enfant nourri au sein est moins susceptible de faire le rot. Il arrive à gérer le flux d’air en ce sens qu’il tète moins longtemps et par conséquent, avale peu d’air. Cependant, cela n’exclut pas le fait qu’il rot par moment.

Comment aider son bébé à faire son rot ?

Il existe plusieurs méthodes très simples qui vous permettront d’aider votre petit bout à faire son rot.

Appuyez-le contre votre épaule

Votre petit ange peut manifester un certain inconfort après avoir pris son repas. Ainsi, pour lui faciliter la digestion, mettez-le debout contre votre épaule. En s’assurant que le bas de son menton touche votre clavicule, soutenez-lui les fesses avec l’avant-bras. Ensuite, frotter en douceur son dos tout en marchant dans la cour pendant quelques minutes.

Assis, le torse droit

La position idéale pour que votre bébé fasse son rot est la verticale. Au pire des cas, faites-lui assoir sur vos genoux. Penchez-le un peu en avant tout en lui tapotant le dos. Cette technique pourrait lui épargner cette gêne.

À ventre plat

Si malgré toutes ces techniques mises en jeux le rot ne vient pas, posez le bébé sur vos genoux à ventre plat. Déposer ensuite sa tête sur l’une de vos cuisses tout en lui massant le dos. Faites-le de façon lente et régulière.

Face à face

Si votre enfant a déjà trois mois et est en mesure de s’assoir, placez-le en face de vous sur vos genoux. Prenez-le sous les aisselles et faites-le sautiller tendrement.

Lors du repas

Chaque enfant avec son rythme et certains aiment faire des pauses au cours de leur repas. Si lors de son allaitement vous constatez qu’il boit moins, marquez un arrêt. Changez-lui de position pour un éventuel rot. Après cela, redonnez-lui le sein ou le biberon.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *